Journée de terrain d'hiver 2021 : l'échec... et le succès !

en flag
fr-CA flag
fr flag
de flag
ja flag
es flag
Audio version of this post

Il y a environ un mois, j'ai décidé que j'étais prêt à essayer à un concours. Winter Field Day était à venir et semblait assez simple pour y arriver. Pour mon emplacement, j'ai décidé de m'installer chez les parents de ma copine dans le Wisconsin rural. Ils ont un terrain que j'utiliserai volontiers pour les antennes cet été, mais pour WFD, je pensais que leur cour arrière serait plus facile et plus chaude puisque je pouvais fonctionner à partir de l'intérieur. Le temps était projeté autour de 0° Fahrenheit la nuit, donc je me suis dit que je courrais la classe 1I (simple op, à l'intérieur) QRP avec une puissance non commerciale.

Puissance :

J'ai cherché presque tous les moyens d'alimenter ma plate-forme hors du réseau, en lisant les spécifications de chaque panneau solaire et générateur que je pouvais me permettre. Je me suis résigné à acheter un petit générateur à 2 cycles, puisque j'ai réalisé que je fonctionnerais surtout la nuit. Après avoir lu les règles plus attentivement, j'ai remarqué qu'il était acceptable de recharger les batteries hors de l'énergie de la maison, et j'étais bon d'y aller ! J'ai utilisé ma centrale portative Beaudens 166Wh, et il s'est avéré que je n'ai jamais eu besoin de la charger. J'avais une batterie de secours sur le chargeur juste au cas où, mais ce n'était pas nécessaire.

Radio/Ordinateur :

J'ai apporté mon Xiegu G90, qui est ma radio principale depuis avant même d'obtenir ma licence générale. Il a un Raspberry Pi presque toujours accroché à elle, mais pour le concours, je voulais quelque chose avec plus de puissance et un meilleur écran. J'adore le Pi, mais j'ai senti pour la contestation, j'avais besoin de quelque chose qui pourrait fonctionner un peu plus lisse. J'ai apporté mon MacBook Pro 2020 avec Bootcamp/Windows 10 dessus. Le logiciel était JS8 Call, FLDIGi, FlRig et N3FJP pour la journalisation.

Antennes :

Un mois environ avant la WFD, j'ai commencé à planifier mes besoins d'antenne. Je voulais utiliser des antennes multibandes qui ne me demandaient pas d'aller à l'extérieur pour le réglage. J'aurais pu juste commander quelque chose dans une bobine de chargement réglable et fouet, mais ce n'est pas mon style : je dois aller par-dessus bord et trop penser à tout. Après avoir appris MMANA (consultez la playlist YouTube de M0MCX sur la modélisation d'antenne), j'ai modélisé tout ce que je pouvais penser. J'ai fini par m'installer sur mon fil aléatoire 9:1 Unun (sauf super long) et une version plus petite de Mega-Loop de M0MCX. L'idée est que c'est une boucle horizontale dans un triangle coupé pour une vague complète sur 40 mètres avec l'intention de lui coups de pied sur 20 mètres. Avec ces deux antennes, Je pourrais couvrir 160-15 Mètres avec chevauchement sur 40M tout sans avoir à quitter la radio.

Configurer :

J'avais largement planifié la configuration avec Google Maps et je me suis dit que j'avais exactement assez de place pour ma boucle. Quand je suis arrivé là-bas, il semble que j'avais oublié que les arbres ont des branches et que les branches ont des rameaux. J'ai passé plusieurs heures avec mon lanceur d'antenne de tir d'élingue bricolage à essayer d'obtenir les coins de la boucle à une hauteur décente. Après avoir manquer de temps, j'ai abandonné et je suis allé avec une hauteur plus basse d'un côté. J'utilisais un poteau en fibre de verre pour le coin de la ligne d'alimentation, mais comme il y avait beaucoup de brindilles dans le chemin, je n'ai pas pu l'obtenir aussi haut que j'aurais voulu. On a beaucoup appris au cours de ce déploiement particulier. Je vais commander quelques mâts de plus pour ne plus avoir à compter sur les arbres !

Le déploiement aléatoire des fils était beaucoup plus facile. J'ai choisi une direction qui était de 90 degrés à partir de l'endroit où la boucle était « pointue », et j'ai obtenu la ligne claire sur un grand pin sur le premier coup. L'ensemble du déploiement a pris environ 10 minutes !

À ce stade, j'étais en retard à commencer, alors je me suis précipité à l'intérieur pour y aller.

Fonctionnement de la DCE :

J'ai allumé le feu, l'analyseur d'antenne et l'a raccroché d'abord à la boucle. La courbe SWR était loin de mon modèle, ce qui était très décevant. J'ai pensé que c'était dû au fait qu'il était si bas au sol, mais je savais que le tuner du G90 pouvait gérer presque n'importe quoi, donc je ne me suis pas trop inquiété. J'ai essayé le fil aléatoire ensuite et j'ai été surpris de voir le SWR entre 1-2 sur toute la bande HF. Ça ne semblait pas correct du tout, mais je ne pouvais rien faire que de les brancher et d'y aller !

J'avais les deux antennes sur un interrupteur afin que je puisse facilement passer de l'une à l'autre. J'ai commencé sur la boucle et j'ai accordé au bas de la partie téléphonique générale de la bande 40M. La DCE était entièrement en cours ! À ce moment-là, la boucle sonnait bien par rapport au fil aléatoire. J'ai trouvé une station appelant « CQ Field Day » et je me suis installée pour trouver ma place pour rappeler. Pour la première station que j'ai entendue, je ne pouvais pas comprendre leur indicatif d'appel parce qu'il semblait trop familier... J'ai dû l'entendre mal : N3FJP. Non, ça ne peut pas être juste... C'est le nom de mon logiciel de journalisation. Mais oui, c'était Glenn Davis, l'auteur du logiciel que j'utilisais pour la journalisation ! Quelles sont les chances ? Je le voulais d'abord dans mon journal ! J'ai essayé de rappeler quelques fois et il a finalement entendu une partie de mon appel, mais je n'ai pas pu lui faire passer tout l'appel. Échec.

Le reste de l'après-midi s'est déroulé de la même manière. Je ne pouvais pas passer par personne. Enfin, j'ai abandonné mon multiplicateur QRP et je suis monté à 20W, le maximum que le G90 fera. Maintenant, j'ai pu être entendu, et j'ai commencé à accumuler les contacts. J'ai fait une poignée de contacts SSB et je suis passé à JS8call pour faire quelques digi. J'ai essayé pendant une demi-heure de faire fonctionner JS8 mais je n'ai pas pu obtenir de réponses à mes battements de cœur. Je n'arrivais pas à synchroniser le temps juste sans Internet. Si j'avais utilisé mon Pi, son dongle GPS aurait probablement été synchronisé correctement, mais après le jour des défaillances de configuration, je ne l'avais tout simplement pas en moi pour changer d'ordinateur. De plus, je voulais que N3FJP consigne automatiquement mes contacts digi, et j'ai également été incapable de lier les deux ensemble.

J'avais fait mes devoirs sur PSK-31 avec l'idée qu'il pourrait être mieux pour WFD que JS8Call. J'ai lancé FlDiGi et j'ai commencé à m'accorder. Assez rapidement, j'ai commencé à prendre des contacts. Beaucoup plus facile que JS8 et non lié à une horloge stricte. Après quelques rounds de QSOs gênant, j'ai mis mes macros et je les assomme. J'ai opéré de cette façon pour le reste de la soirée, rebondissant entre SSB et PSK-31.

Après le coucher du soleil, j'étais exclusivement sur le fil aléatoire et 160-80 mètres. Il y avait une tonne d'activité de CW entre 1,8 et 1,9 MHz. Je travaille sur l'apprentissage du CW, mais pas de chance ce jour-là. J'ai entendu un peu d'activité SSB près de 1,9 MHz, mais ce n'était que des gens qui se plaignaient de la façon dont WFD avait pris le contrôle des autres groupes. 160 n'allait manifestement pas se produire, donc je me suis concentré sur 80 et j'ai fini la nuit là-bas. Vers 22h, j'ai été complètement battu, et je l'ai appelé une nuit avec une trentaine de contacts au total sur 80, 40 et 20. Je n'avais pas de digi sur 20, donc je devrai prendre ça le lendemain matin après une bonne nuit de sommeil.

Je me suis réveillé tôt, réalisant soudainement que j'avais complètement échoué à brancher une partie de la boucle. Je l'avais fait en trois sections avec l'idée de le rendre plus facile à déployer. Eh bien, j'avais oublié d'accrocher les coins ensemble, donc ce que j'utilisais en fait était un dipôle très déréglé avec les jambes inclinées de 33 degrés plutôt que droit à travers, et un balun 4:1. Je suis étonné d'avoir quelque chose dessus du tout ! Donc, je l'ai tiré vers le bas, je les ai branchés, et je suis retourné le vérifier sur l'analyseur. Boum ! Maintenant, il semblait que le modèle MMANA l'a fait ! Un peu long, mais résonnant — presque là où il devrait être. Je l'ai raccroché à la radio et WOW ! Sur 20 mètres, il était calme mort. Je pouvais tout entendre. Il y avait de forts signaux avec l'activité de la WFD, et au-dessous d'eux se trouvaient des couches de faible activité DX. Absolument incroyable. Pas de bruit dont on parle du tout. Le reste de la matinée a été passé à brasser des pileups lors du premier essai et juste généralement à botter le cul partout. J'ai affiné mes macros FLDIGi plus et j'ai couru quelques pileups digi. Super amusant !

Je n'ai plus de café assez rapidement, et considérant que j'avais atteint mes objectifs, j'ai décidé de l'appeler un jour un peu plus tôt. J'ai tout emballé et je suis rentré chez moi, je me suis emparé de mon succès. Dans l'ensemble, je considère l'entreprise comme un succès complet. Je doute avoir marqué beaucoup de points, mais j'ai accompli les objectifs de conception d'une antenne à partir de zéro, de construire ladite antenne, de la déployer sur le terrain, d'apprendre un nouveau mode numérique et de faire des contacts en l'utilisant, et d'opérer sur 3 des 5 bandes sur laquelle j'ai conçu les antennes. 160 et 15 auraient été cerise sur le gâteau, mais je ne m'attendais pas vraiment à des contacts là-bas. Je sais maintenant ce que j'ai besoin de travailler et d'améliorer, et n'est-ce pas tout cela ? Je vais toujours faire mieux la prochaine fois !

73, KF0ARE